ENTREPRENEUR, MOI JAMAIS! OU… LE DÉFI

ENTREPRENEUR, MOI JAMAIS! OU… LE DÉFI

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  

Entrepreneur ? Moi jamais!

Je m’appelle Jessica Valentin, je suis la fille et la petite-fille d’entrepreneurs, sœur d’entrepreneur et marié à un entrepreneur.

J’ai connu les vacances en famille, deux semaines chaque année et quand je dis en famille, c’est ma mère, mon père, mon frère et … le téléphone. Oui, oui le téléphone est un pseudo « frère », toujours à la main de mère ou celle de mon père.

Un jour, j’ai posé une question: «  pourquoi on prend toujours le téléphone quand on sort ? » (c’était le téléphone dédié à l’entreprise, à cette époque, nous n’avions pas encore tous de portable… 😉 )

La réponse a été assez direct et d’une telle normalité:

« Et bien, il faut bien qu’on travaille, si on ne répond pas aux clients, comment on fait pour travailler ? ». Ça, je l’avais bien compris, mais ce que je n’avais pas bien compris en revanche, c’était pourquoi on travaille pendant les vacances, pourquoi on travaille pendant le weekend?

L’argument, c’était: « on a des libertés que d’autres n’ont pas, on fait ce qu’on veut. »

Et là, je comprenais encore moins, comment peut-on avoir des libertés en travaillant 2 à 3 fois plus que les autres, le temps libre, il est où ?

“À mon compte, moi, jamais!”

On m’a transmis la valeur du travail, donc l’idée, c’était de faire quelques études et d’aller bosser.  J’ai commencé dans l’immobilier et ma motivation a fait que je me suis retrouvée responsable d’un service de gestion locative avant mes 25 ans.  Moins de 2 ans après, j’ai suivi celui qui deviendrait mon mari, à l’autre bout de la France. J’ai quitté mon super boulot. Pourquoi? Pour que mon mari créé son entreprise.

J’ai recréé le schéma de mes parents:

Lui: chantier + clients + employés

Moi: gestion de l’entreprise

« Elles étaient où les libertés que les autres n’ont pas? »

Pour faire court, après quelques déménagements, quelques changements de patron, j’avais une bonne expérience en gestion mais il me manquait quelque chose.

Apprendre et approfondir: le jour où j’ai décidé de reprendre mes études

À 30 ans passés, 2 enfants, un mari indépendant et une école à 100 km du domicile je suis retournée sur les bancs, c’était décidé, je voulais en connaitre d’avantage sur l’entrepreneuriat !

Les réactions ont été « fabuleuses »:

«  Tu es folle, les petits, comment ils vont faire sans toi? »

«  Ton mari comment il va gérer sa boîte et les petits? »

«  Il faut 2 ans pour ce diplôme, et tu penses vraiment y arriver en 7 mois?  T’es pas sérieuse! »

… Bla, Bla

Au regret d’en décevoir certains, et bien je l’ai eu mon diplôme!  Ça n’a pas été simple, enfin, je peux le dire, ça a été TRÈS difficile.

En moins de 15 jours, j’avais deux propositions de travail en CDI en cabinet comptable.  J’allais pouvoir aider plein d’entrepreneurs à gérer leur entreprise, mais l’euphorie a été de courte durée.

Incompatibilité de valeurs

Du boulot, du boulot et encore du boulot, là n’était pas le problème, j’avais été prévenue et c’était ce que je voulais, me faire les dents, tout voir, tous les secteurs d’activité, tous les statuts, toutes les déclarations, la fiscalité, TOUT.

Ma faille, ça a été MOI, j’étais plus dans le quantitatif que dans le qualitatif et ça ne rentrait pas dans mes valeurs.

Faire les choses à la va-vite certainement pas dans mon métier, alors, j’ai décidé de partir.

Et on fait quoi après?

J’ai beaucoup cogité, où vais-je travailler?

Comment trouver un métier où je peux aider les indépendants? Et surtout, comment les aider à optimiser leur entreprise, à être sûr de leur rentabilité, à prévoir leurs dépenses bref à connaître le fonctionnement de leur entreprise.

Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis

Ma solution a été de créer mon métier, en 2017 j’ai créé  mon entreprise, enfin le premier jet*1 et aujourd’hui, me voilà  avec  www.mon-entreprise-au-top.com

Mon défi

Aujourd’hui, j’ai décidé de me lancer un défi:

Le défi 52 semaines soit une année, enfin, le 40 + 12 plus précisément.

C’est-à-dire :

40 articles à écrire pour vous emmener au TOP!

+ 12 cas pratique: Offrir les solutions à 12 entrepreneurs qui ont une difficulté dans leur entreprise (0€).

Par exemple:

  • Je n’ai pas assez de trésorerie
  • Je vends beaucoup, pourtant je ne gagne pas assez d’argent
  • Je dépasse bientôt le seuil de TVA, je ne sais pas quoi faire
  • Un régime fiscal, ça sert à quoi?
  • Etc…

Avec en retour une interview que je publierai ici, vous connaîtrez leur ressenti et aurez leur réaction.

D’ailleurs si vous souhaitez postuler* (sans contrepartie financière), vous pouvez m’envoyer un mail dans “contact” et je vous enverrai le formulaire d’inscription.

Je vous précise que la motivation est de rigueur, je vous donnerai de mon temps, mais faudra en faire de même pour que ça fonctionne!

* dans la limite des places disponibles

Pourquoi?

Parce qu’il est courant d’avoir des difficultés lors qu’on est entrepreneur mais le sujet est encore tabou. Une difficulté, ça se surmonte, le plus compliqué est d’en prendre conscience et c’est la première étape à franchir.

J’ai peut-être une vision utopique du monde entrepreneurial, mais tout entrepreneur et quelle que soit son activité, s’il travaille dur, doit gagner sa vie correctement.

Qu’est-ce que j’y gagne

Et bien déjà, 12 belles rencontres !

Que mon utopie n’en soit plus une 😉

Et aussi, retrouver la légitimité que j’avais dans le salariat et que je souhaite retrouver en tant qu’indépendante.

Si m’avez lu jusqu’au bout, BRAVO ! J’ai été très bavarde…

Vous pouvez me poster en commentaire les sujets que vous souhaitez que j’aborde durant ces 52 semaines.

*1 J’ai d’abord aidé les entrepreneurs dans leur gestion administrative et créé un site en ce sens. Les demandes n’étant pas en adéquation avec le « 1er jet », je réponds présente avec le 2ème jet.


Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    20
    Partages
  • 20
  •  
  •   

Cet article a 2 commentaires

  1. Wow quelle courage et quelle persévérance ! J’ai lu ton article de A à Z sans interruption et avec beaucoup d’intérêt ! Je te souhaite beaucoup de succès dans tes nouvelles démarches!

    1. Merci beaucoup Ana pour ton message! 😉 Ravie que l’article t’ait plu!!!

Laisser un commentaire

Fermer le menu
Pour recevoir gratuitement le livre "3 erreurs courantes qui nuisent à votre réussite" ;)
%d blogueurs aiment cette page :