3 ÉTAPES INDISPENSABLES POUR AVOIR UNE ENTREPRISE SAINE

3 ÉTAPES INDISPENSABLES POUR AVOIR UNE ENTREPRISE SAINE

Depuis toujours, et vous me direz si je me trompe, on entend : « les patrons, ils gagnent TROP bien leur vie », c’est le cliché qui m’agace.

Des indépendants qui ont du mal à boucler leur fin de mois, ça existe ! Et pourtant, il y a des solutions, des choses à faire que beaucoup ne font pas, certaines choses sont contraignantes, on ne va pas se mentir, mais c’est indispensable.

 

  • La première chose, c’est que pour monter son entreprise, il faut bosser. Je ne connais personne, mais vraiment personne qui un jour est ressorti avec son N° de Siret en disant, “ça y est j’ai mon entreprise, c’est bon, demain je suis riche !” Que ce soit une entreprise de prestations de services ou de vente, vous devez faire ce que j’appelle « la mise en place », dans le jargon, on appelle cela la phase de lancement.

 

  • La deuxième chose, c’est de penser que plus vous travaillerez et plus vous gagnerez votre vie, c’est faux ! Ça, ça marche quand on est salarié et qu’on se fait payer ses heures sup’. Alors, vous allez dire, il faut vendre beaucoup !

Et je vous réponds : Oui, et Non, il faut juste vendre intelligemment.

 

Il n’y a que quand on commence à ne plus avoir d’argent que l’on prend conscience qu’il y a un problème dans notre entreprise. Vous recevez votre relevé de compte et vous dites que cela va être compliqué ce mois-ci, oup’s, vos charges sociales ont été prélevées. Vous recevez une facture d’un fournisseur, votre échéancier d’assurance avec le montant prélevé à la fin du mois, et là c’est le début des nuits blanches.

L’erreur est de croire que ça va s’arranger tout seul et attendre que ça passe. Si vous n’en êtes pas encore à ce niveau, tant mieux, il n’est pas trop tard pour bien faire.

Voici ce que vous devez faire pour avoir une entreprise saine et florissante :

 

1. Vous devez connaitre votre Entreprise sur le bout des doigts.

 

ERREUR 1 : Vous êtes persuadés que vous la connaissez !

ERREUR 2 : Croire que ce sont des conneries et que ça ne sert à rien !

Le jour où vous aurez une régule sur vos cotisations sociales, un rappel avec des pénalités ou pire un redressement, vous pourrez toujours leur dire : « oui, mais je ne savais pas », ou « j’ai oublié », le résultat sera le même, il faudra payer. Vous devez savoir que ce n’est pas le problème des impôts si « vous n’étiez pas au courant ».

 

a. Statut juridique et Régime fiscal

 

Votre responsabilité sur les dettes de votre entreprise dépend du statut Juridique : en gros, si votre entreprise est endettée, vous pouvez être saisi personnellement ou pas. C’est-à-dire que si ça se passe mal, on peut vous saisir votre voiture (ou pas selon votre statut) par exemple.

Vous commencez à comprendre l’importance du Statut Juridique?

Il y a plusieurs statuts :

Personnes physiques : Entreprise individuelle, EIRL, EURL (associé unique personne physique)

Personnes morales : SARL, SA, SAS, EURL (associé personne morale), EIRL (sur option)

 

b. Le régime fiscal

 

C’est lui qui détermine le taux de votre impôt et celui de vos cotisations sociales en fonction de vos bénéfices. En clair, ça veut dire quoi ?

Je vous donne un exemple :

· Une EIRL au régime microentreprise paie sont impôt sur le revenu en fonction de ses bénéfices :

Bénéfices = Chiffre d’affaire (avec abattement selon l’activité)

 

· Une EIRL au régime réel simplifié paie sont impôt sur le revenu en fonction de ses bénéfices :

Bénéfices = Chiffre d’affaire – Charges déductibles (pas d’abattement)

 

· Une SARL au régime réel simplifié paie sont impôt en fonction de ses bénéfices et des revenus du gérant (soit deux impôts):

Bénéfices = Chiffre d’affaire – charges déductibles (C’est la société qui paie l’impôt sur la société)

Revenu du gérant = revenu imposable

 

Il y a 3 régimes : Microentreprise, Réel Simplifié, Réel normal.

4-52-IMAGE-3 ETAPES INDISPENSABLES POUR VAINCRE LES DIFFICULTES FINANCIERES DE VOTRE ENTREPRISE.docx

Par contre lorsque votre société est une personne morale vous ne pouvez pas bénéficier du régime de la micro entreprise.

 

2. Vous devez connaitre TOUTES vos dettes

 

Je vous fais sourire ? je suis sûre que vous ne connaissez pas toutes vos dettes.

En connaissant le montant de vos dépenses, vous :

 

a. Évitez les mauvaises surprises et avoir une longueur d’avance

 

Vous ne pensez pas que votre banquier préfère recevoir un appel de votre part pour être prévenu d’un éventuel découvert suite au retard de paiement d’un client ? Cela vous évitera des frais supplémentaires, j’en suis sûre ! Un bon entrepreneur est quelqu’un qui prévoit, qui a toujours une longueur d’avance.

 

b. Calculez vos prix correctement et sans vendre à perte

 

En ne calculant pas vos dettes, vous êtes susceptibles de vendre à perte parce que vous allez oublier de répercuter certaines dépenses sur vos prix de vente.

J’imagine et j’espère que l’entrepreneur qui vend des biscuits a bien pris en compte le coût de sa farine et l’assistante administrative indépendante a calculé le coût de ses feuilles pour pouvoir refacturer à son client. Je ne vous parle pas que de ces dépenses là…

Ces 2 entrepreneurs, qui ont des activités bien différentes ont-ils pris en compte leur consommation d’électricité par exemple ?

 

Combien payez-vous d’assurance voiture, de RCP, votre local… ? Et aussi, vous devez payer quand ?

 

Vous devez connaitre TOUTES vos dépenses et savoir quand vous devez les payer.

 

Vos dépenses fixes :

– Assurance :

– Frais bancaires :

– Frais de gestion :

– Loyer :

– Emprunt :

– Electricité, gaz (abonnements):

– Etc…

 

Et vos dépenses variables :

– Vos charges de production (comme la farine…) :

– Fournitures administratives:

– Frais postaux

– Cotisations sociales :

– Impôts :

– Electricité, gaz (consommation)

– Etc…

Il y a des frais qui peuvent varier, comme l’essence, et bien là, ce n’est pas grave, pour tout ce qui varie, vous faites une estimation.

 

3. Le début de la fin de vos difficultés financières

 

Maintenant que vous connaissez votre structure et que vous avez pris conscience réellement de ce que vous allez devoir payer cette année, vous allez mettre ces informations dans un tableau récapitulatif, car, c’est la base de votre entreprise. Ça vous saoule ? Je sais, je vous rappelle juste que pour réussir, il faut se donner les moyens.

C’est le début de la gestion de votre entreprise et c’est la phase LA plus importante, celle ce qui va vous donner vos objectifs de l’année, en bref, ce tableau devient votre meilleur collègue.

 

Si vos charges sont de 12000€ par an et que vous comptiez facturer 15000€ pour l’année, vous ne pensez pas qu’il y a comme un problème ?

 

Vous allez pouvoir prévoir votre chiffre d’affaire annuel, faire votre propre estimation, afin de pouvoir honorer vos paiements, mais surtout GAGNER VOTRE VIE.

 

Si votre Chiffre d’affaire ne couvre pas vos charges et ne vous permets pas de dégager des bénéfices, alors, y a un problème et c’est le moment de se poser des questions et surtout de ne pas faire l’autruche.

 

Je vous laisse quelques pistes (que j’approfondirai dans un nouvel article).

Mon Chiffre d’affaire est trop faible, parce-que :

– Mes marges sont trop basses

– Je ne vends pas assez cher

– Je ne vends pas assez

– Mes clients ne me paient pas

– J’ai trop de charges

– Etc…

Mon objectif est de trouver les solutions adaptées en analysant chacune se ces étapes. Maintenant que vous avez eu une prise de conscience (en tout cas je vous le souhaite si vous ne l’avez pas encore eu), on va pouvoir travailler différemment pour aller au TOP.

Je vous félicite aussi car si vous ne l’aviez pas vu, vous avez commencé à faire votre tableau de bord et à calculer votre BFR (vous savez les termes barbares, dès qu’on les voit on ne lit pas !) c’est le document incontournable quand on est entrepreneur, rappelez-vous, c’est votre super nouveau collègue.

 

Mettez moi en commentaire ce que vous en avez pensé, à très bientôt pour votre future entreprise au TOP.

Partager l'article
  • 23
    Partages

Laisser un commentaire

Fermer le menu
Pour recevoir gratuitement le guide "pour enfin faire décoller votre rémunération ;)