3 POINTS FONDAMENTAUX POUR FAIRE ÉVOLUER FACILEMENT SON ENTREPRISE

3 POINTS FONDAMENTAUX POUR FAIRE ÉVOLUER FACILEMENT SON ENTREPRISE

« La difficulté quand on est entrepreneur en plus du reste, c’est qu’on a toujours quelque chose à payer, mais on ne sait jamais à quoi ça correspond. »

J’ai constaté que beaucoup d’entrepreneurs avaient été mal informé ou pas informé du tout sur ce sujet. Et vous, saviez-vous que votre entreprise pouvait évoluer lorsque votre activité évolue? (à la hausse ou à la baisse)

Si les entrepreneurs connaissaient ces trois points fondamentaux, on n’entendrait plus:

« tient il a fermé sa boîte il a encore confondu chiffre d’affaire et bénéfices »

 Savez-vous qu’il y a une différence significative entre statut juridique et régime fiscal?

 Alors si vous le savez pourquoi la plupart des micro-entrepreneurs ne savent pas qu’ils sont en entreprise individuelle?

Et oui, vous m’avez bien lu, une micro-entreprise (régime fiscal) est une entreprise individuelle (Statut juridique) et c’est tout!

 

Le but ce cet article est:

  • Optimiser votre gestion
  • Déterminer si votre régime fiscal est adapté à votre activité
  • Pour ceux qui souhaitent aller plus loin: avoir les bases pour calculer votre impôt et vos cotisations.

Je vous guide pas à pas :

1. Dans « 1 », déterminez votre impôt grâce au tableau (mais n’oubliez pas de lire la petite introduction!) (en 1 minute c’est fait!)

2. Dans « 2 », déterminez le tableau qui vous correspond puis choisissez le(s) colonne(s) qui vous corresponde(nt) (en 10 minutes c’est fait!)

3. Dans « 3 », après lecture, vous connaîtrez les options qui s’offrent à vous (le temps vous appartient… les plus motivés prendront le temps!)

 

1.  SÉLECTIONNEZ VOTRE STATUT POUR SAVOIR QUEL IMPÔT VOUS DEVEZ PAYER !

Mais avant cela, voici quelques notions :

Il y a deux impôts sur les bénéfices :

L’IR (Impôt sur le Revenu)

L’IS (Impôt sur les sociétés), ça c’est facile.

 

Dans le tableau ci-dessous, vous allez pourvoir déterminer votre impôt (à gauche: IR ou à droite: IS), alors, c’est parti, je vous laisse regarder. Ensuite, on se retrouve en dessous Winking smile

 3-52-TABLEAU 3- ARTICLE- 3 FONDAMENTAUX DE LENTREPRISE.pub

Ce qui est important de retenir, ce n’est pas ce tableau… une fois que vous connaissez votre colonne (IR ou IS), c’est bon, on met le reste de côté et on passe à la suite.

 

2.  VOTRE RÉGIME FISCAL EST-IL ADAPTE ?

Plusieurs raisons peuvent amener un chef d’entreprise à vouloir changer de régime d’imposition.

Souvent, la nécessité de changer de régime est liée à :

– Un développement ou un changement d’activité, qui peut amener par exemple une entreprise à dépasser les seuils fixés par son régime

– Un souhait d’opter pour un régime d’imposition plus avantageux en matière de charges.

 

Choisissez Votre tableau : A REGARDER SUR VOTRE ORDINATEUR…

Tableau 1 :Imposition Sur le Revenu (IR), exemple l’entreprise individuelle, ce sera le MÊME TABLEAU pour l’EIRL sauf 3 différences :

1- Votre patrimoine personnel est protégé (sauf cas de fraudes),

2- Obligation de déposer vos comptes au greffe,

3- Vous pouvez opter pour l’imposition sur les sociétés plutôt que l’impôt sur le revenu

Pour l’EURL, le principe est le même, mais comme il y a des différences significatives en terme de structure, je préfère dédier un article complet, vous donnant toutes les différences entre EI, EIRL et EURL. La différence à apporter pour l’EURL dans le tableau concerne la responsabilité, elle est limitée aux apports.

 

3-52-TABLEAU 1 - ARTICLE- 3 FONDAMENTAUX DE LENTREPRISE.pub

 

Tableau 2: Impôt sur les Sociétés

 

3-52-TABLEAU 2 - ARTICLE- 3 FONDAMENTAUX DE LENTREPRISE.pub

 

 3  APRES LES POINTS A CONNAITRE, VOUS SAUREZ QUOI FAIRE :

 

a. Les entreprises au régime micro entreprise bénéficient d’un abattement sur leur CA déclaré :

Pour les activités de ventes ou de fourniture de logement : 71 % d’abattement

Ensuite, pour les activités de prestations de services relevant des BIC : 50 % d’abattement

Enfin, pour les activités relevant des BNC : 34 % d’abattement

*par contre, pour bénéficier de cet abattement, il faut un minimum de 305€ d’abattement pour une activité simple. 

 

b. Les formalités pour changer son régime fiscal :

Vous pouvez directement passer au c) et revenir ici plus tard 🙂

Voici ce que précise le site economie.gouv.fr :

Pour changer de régime d’imposition, vous devez adresser votre demande sur papier libre à votre Service des Impôts des Entreprises référent.

Dans le cas d’une création et pour une application immédiate, la demande doit être effectuée au maximum le dernier jour du 3ème mois qui suit la création de l’entreprise.

Dans le cas d’un changement d’imposition prenant effet à l’année N+1, la demande devra être déposée au plus tard le 31 décembre de l’année en cours.

 

Il existe plusieurs cas particuliers dans les démarches à effectuer pour votre changement d’imposition :

 

Vous pouvez, si vous êtes sous le régime de la micro-entreprise ou du régime réel simplifié, opter pour le régime réel normal sur option : dans ce cas, la demande doit être adressée à l’administration fiscale avant le 1er février de l’année au titre de laquelle l’entreprise souhaite bénéficier de ce régime. Par ailleurs, l’option est valable 2 ans et reconduite tacitement par périodes de 1 an sauf renonciation écrite formulée à l’administration fiscale avant le 1er février de l’année en cours.

Vous pouvez changer de régime et opter pour le régime réel simplifié au cours de l’année de création de votre entreprise : dans ce cas, l’option est à formuler maximum jusqu’à la date du dépôt de la 1ère déclaration de déclaration de résultats.

Vous pouvez changer de régime et opter pour le régime réel normal lors de l’année de création de votre entreprise : dans ce cas, l’option est à signaler dans les 3 mois qui suivent le début d’activité.

 

Alors, je l’admets, le texte est long, mais la procédure est assez simple !

 

c. Les différences de gestion et donc de coût :

Entre le régime ME et RS, vous ne gérez pas du tout de la même manière, voici ce que vous devez savoir :

En micro entreprise : vous pouvez gérer seul même si vous n’avez pas de compétence en comptabilité, car comme vous le savez, la comptabilité est ultra simplifiée. Même si cela peut prendre du temps, et bien vous faites des économies non négligeables car vous le faite vous même. 

Au Régime Réel : Vous avez une comptabilité rigoureuse à tenir et vous avez l’obligation de fournir un bilan et un compte de résultat (+annexes). Je me trompe peut-être, mais je crois qu’il y a très peu d’entrepreneurs qui établissent leur bilan eux-mêmes. Donc vous avez par obligations des frais de gestion comptable assez importants, même si certains réussissent à faire leur saisie comptable seul pour diminuer le coût.

 

d. Les différences sur les bénéfices:

Le calcul entre Micro et Réel simplifié n’est pas le même :

Bénéfices Micro : Correspond à votre CA HT encaissé.

Alors que :

Bénéfices Réel simplifié : CA HT – Charges déductibles

On aurait tendance à se dire qu’au Réel Simplifié que c’est plus cool puisqu’on déduit les charges, mais ici, on n’a pas d’abattement, donc faites quand même le calcul…

 

De mon point de vue, il n’y a pas de bon ou de mauvais régime et tout est question de calcul, pour résumer, vous devez comparer les deux.

En d’autres termes, le meilleur moyen de savoir, c’est de vérifier, et pour rappel: on n’a rien sans mal…

Vous trouverez les taux  sur internet en tapant: « Taux imposition régime réel » par exemple.

e. Les différences sur les cotisations sociales:

Dans les 2 cas (ME/RS), c’est un taux multiplié pas les bénéfices (on a vu ce qu’étaient les bénéfices juste en haut) mais ces taux sont différents, je vous laisse regarder.

Mais attention, la différence significative, est qu’au Réel Simplifié, si votre bénéfice est de 0€, vous avez un minimum de cotisations à payer quand même.

 

Avec toutes ces informations, je pense que vous allez pouvoir faire le point !

Laissez-moi vos questions en commentaire.

J’espère que ça vous a plu, et pour finir BRAVO, d’être allé jusqu’au bout!

Voici mes sources :

www.impot.gouv.fr

www.service-public.fr

www.economie.gouv.fr/entreprises

www.legifrance.gouv.fr

 

Partager l'article
  • 6
    Partages

Cet article a 2 commentaires

Laisser un commentaire

Fermer le menu
Pour recevoir gratuitement le guide "pour enfin faire décoller votre rémunération ;)