Ma création d’entreprise : le parcours du combattant !

Ma création d’entreprise : le parcours du combattant !

Cet article participe à l’événement interblogger (Ma création d’entreprise – Le parcours du combattant) organisé par Sonia Matter créatrice de Avez-vous le temps ?


Sur le moment, lorsque j’ai vu le thème de Sonia. Je me suis dit : « bah, créer son entreprise, ça va, c’est pas si compliqué que ça ! »

Et puis, en réfléchissant un peu, je peux vous dire qu’il y « création d’entreprise » et « création d’entreprise ».

« Elle est dingue… c’est la même chose ! »

Oui, effectivement, c’est la même chose ! Mais, je m’explique !

Sur le moment, je pensais à ma création d’entreprise d’un point de vue administratif. Et sincèrement, je n’ai pas eu de difficulté particulière.

Savoir demander, mais aussi payer…

Beaucoup veulent créer leur entreprise directement sur internet. Ok. Je respecte. Moi, j’ai préféré le contact humain. Et j’avais besoin de poser des questions à une personne et pas à un chatbot.

J’ai tout simplement pris rendez-vous avec la chambre des métiers. Ma conseillère à répondu à mes questions. Mon dossier a été transféré au CFE (Centre de formalités des entreprises) et j’ai choisi avec eux MES codes APE.

Oui, vous avez bien lu ! J’ai enregistré plusieurs activités. Une principale et les autres secondaires.

Bref, je m’égare un peu… Tout ça pour vous dire, que d’un point de vue administratif, je n’ai pas galéré ! Ça a couté quelques euros, mais la tranquillité, des fois, ça se paie 😉

Revenons à nos moutons… enfin, à mon parcours du combattant !


Ma création d’entreprise : une vraie galère dès que j’ai obtenu mon N° de Siret !


Alors, oui, on est content ! youhou !!! Je suis inscrite ! Génial ! Champagne !!

Mais, finalement, on n’a rien de concret!

Je voulais une entreprise qui « claque ». Vous savez, un truc sérieux ! Un truc qui fait super pro !

Comme une idiote (oui, j’ai été idiote), j’ai foncé tête baissée.

Objectif : Une Entreprise qui fait super pro ! (Voilà comment a commencé mon parcours du combattant! Avec un objectif tout pourri…)


Un logo ? Evidemment ! Mais un logo top !


Evidemment, il me fallait un logo. Bien-sûr, j’en avais besoin pour mes futures cartes de visites.

Mais alors, comment créer un logo sans nom d’entreprise ?

La découverte du brainstorming pour ma création d’entreprise

Le brainstormkoi ? En français, ça veut dire remue-méninges.

Pour vous résumer. Il faut mettre sur papier tous les mots en relation avec ce que vous cherchez. Et, pour résumer encore +, vous trouverez la clé… non ça c’est dans Ford Boyard ! Vous trouverez la réponse à votre problématique.

Mais Wikipédia à une meilleure définition juste ici.

Sans rentrer dans les détails (parce que j’ai encore beaucoup de chose à vous raconter 😉 ). J’ai passé énormément de temps à trouver un nom. LE nom, beau, magnifique, top quoi !

Donc enfin, j’avais mon nom et vérifié à l’INPI qu’il n’était pas pris. Je pouvais donc me lancer dans la création de mon logo !

La découverte du branding !

Le brandkoi ? Bon, ok, je vous donne tout de suite la définition de wiki… c’est ici !

Il me fallait une cohérence dans ma communication visuelle ! Ça, ça fait pro, hein !

Donc, je me suis mangée un paquet de tutoriels !  Et c’était bon !

J’avais MON nom, MES couleurs, là j’étais prête pour créer MON logo !

Quand t’as pas de compétence pour créer un logo !

Et bien, c’est « simple ». Si tu ne sais pas faire un logo, et bien tu… te formes ! Encore des tutos, toujours des tutos !

J’ai testé beauuuuucoup de logiciels ! Et, j’en ai testé beaucoup trop. Puisque pour finir, j’ai créé mon logo avec Publisher. A cette époque je ne connaissais pas le site Canva. (Une mine d’or pour tous vos visuels)

Tadaaammm ! Mon logo était créé !! (Il m’avait fallu quelques semaines…)


Ma création d’entreprise… sans client !


Mes cartes de visites en poche. Il me fallait des clients…

Mais…. (Oui, il y a toujours un « Mais »)

Sans flyer, ça m’était IMPOSSIBLE ! Vous ne vous rendez pas compte, ça fait pas pro !

Remettre au lendemain ma prospection.

J’ai découvert que lorsque l’on n’a pas envie (ou peur) de faire quelque chose. On procrastine ! C’est-à-dire qu’on reporte toujours cette tâche au lendemain.

Ma peur d’aller me « vendre » a pris le dessus. Sans que je m’en rende compte.

Inconsciemment, je me trouvais toujours des excuses pour ne pas prospecter/démarcher. Et donc je reportais cette fameuse prospection à plus tard.

Je vous ai parlé du logo. Mais j’aurais pu vous parler de:

  • Mes flyers
  • Mon site internet
  • Ma page Facebook (et autres réseaux)
  • Etc…

Bref, toute une liste pour retarder le moment fatidique.

Assumer son imperfection et passer au-delà du jugement

Comme je l’explique dans mon guide pour faire redécoller votre rémunération, l’entrepreneuriat, est pour moi une thérapie !

J’ai enfin compris que je n’avais pas peur de prospecter. C’est  « simplement » une peur, celle d’être jugée !

Une fois cette remise en question faite. Je me suis mise au travail pour me faire connaitre et enfin trouver des clients.


Des clients à foison…


Evidemment, j’avais eu la meilleure idée du monde en créant mon entreprise ! Donc quelques flyers déposés. Et hop ! Plein de clients…

Mon début d’activité, un début proche du néant.

Quand tu es persuadée qu’avec quelques jours de prospection, tu vas avoir énormément de clients. Bah, tu te mets le dois dans l’œil !

Faut savoir viser dans le mille.

Bien-sûr j’ai fait une petite étude de marché (pour faire la vôtre, vous trouverez de bons conseils ici).

Initialement, mon client cible était l’artisan qui travaille seul (ou avec peu de salariés) et qui manque de temps pour gérer son entreprise.

Et puis, j’ai tellement eu peur (encore la peur, toujours la peur) que j’ai ajouté des services. Plein de services. Pour les particuliers. Pour les propriétaires fonciers…

Bref, il me fallait 10 minutes pour présenter mes services. Résultat : personne ne se sentait concerné !

Pfff… quelle perte de temps tout ça !

Alors pour vous aider à sortir un peu de votre parcours du combattant. Voici un conseil qui m’aurait fait gagner pas mal de temps!

Voici un petit conseil :

Faites un ciblage de votre client idéal.

Et pour commencer, Répondez à ces questions.

Vous vendez :

  • Quoi ?
  • A qui ?
  • Et pourquoi ? (quel bénéfice apportez-vous à vos clients)

Croyez-moi, vous allez gagner du temps.

Et puis les choses changent…

Après plusieurs remises en question. Beaucoup de tergiversations. Et une tonne de prises de tête. Et une révision de mon objectif.

J’ai réussi à avoir mes premiers clients.

Mais (je vous l’ai dit, il y a toujours un mais) avec le recul et ma multitudes de services. J’ai glissé vers une activité qui ne me fait pas vibrer.

Je ne crache pas dans la soupe, au contraire. Mes clients sont supers. Et ce que je fais, c’est cool ! Toutefois, je cherche à être complètement épanouie dans mon travail.

Donc depuis quelques mois, je sors de ma routine pour repartir dans un autre parcours du combattant !

C’est reparti pour un tour !

Comme vous l’avez peut-être compris. Ici, vous êtes sur ma 2ème activité.

J’ai créé ce site ils y a quelques mois pour exercer une activité qui me fait + vibrer.

Je fais face bien-sûr à des aléas. Par contre, je n’ai pas refait les mêmes erreurs. J’en ai fait d’autres, hihi !

Voici quelques points importants :

  • Quoiqu’il arrive, vous aurez des doutes. Et c’est normal ! D’ailleurs, en complément vous devriez lire « les 6 secrets tabous à connaitre pour avoir une entreprise au top ».
  • Osez demander de l’aide ! Ce n’est pas une honte !
  • Si vous voulez aller plus vite que la musique, renseignez-vous sur le syndrome du sprinter. David Laroche en parle très bien !
  • « Ne visez pas la perfection, visez l’excellence » ! Cette citation vient de… bah j’ai un trou ! Mais vous avez compris l’idée.
  • Visez dans le mille et ciblez vos clients… avec une petite étude de marché pour être sûr.
  • Vous devez vous fixer des objectifs. Mais pas n’importe comment ! La méthode SMART et top !
  • Et puis croyez en vous !

Le fait est que pour ma 2ème activité, je suis allée à l’essentiel!

  • Un nom d’entreprise qui « dit » tout de suite ce que vous faites
  • Se faire connaitre. Donc, se montrer et encore se montrer !
  • C’est aussi démarcher. Mais pas se vendre. Démarcher, c’est parler de son activité avec le cœur ! Il faut montrer à vos clients potentiels la passion qui sommeille en vous. Parlez juste du bénéfice que vous apportez à vos clients. Laissez les choses se faire naturellement !
  • Créer des partenariats
  • Participer à des événements (comme celui-ci par exemple)

Finalement, pour aller à l’essentiel. J’ai défini un  « vrai » objectif ! Celui d’aider les entrepreneurs à gagner plus en optimisant leur gestion financière.

Alors, c’est quoi votre « vrai » objectif à vous ?


Pour finir


Et bien, pour finir, j’ai envie de vous dire que ce n’est jamais fini !

Heureusement d’ailleurs ! Sinon on s’ennuierait non ? 

J’espère que cet article vous fera relativiser. Et prendre du recul.

Si vous êtes au début de votre parcours du combattant. Regardez droit devant pour atteindre vos objectifs. Et un jour, quand vous vous retournerez, vous serez fiers du travail que vous avez accompli.

Merci à toi Sonia pour l’organisation de cet événement ! J’ai pris plaisir à écrire sur ce thème.

Des souvenirs revenus, des moments revécus, mais quel bonheur de voir le chemin parcouru !

Vous pouvez retrouver tous les articles de ce thème commun sur le site de Sonia Avez-vous le temps ?

Mais avant de partir, dites-moi : c’est quoi votre parcours du combattant ?

Et puis si vous voulez savoir ce que j’ai accompli concrètement et découvrir mon sacré défi, c’est par ici !

Image parJose Conejo Saenz de Pixabay

Partager l'article
  • 16
    Partages

Cet article a 4 commentaires

  1. J’ai passé un bon moment et pour cela je te remercie car j’adore l’humour et tout ce qui me fait rire et sourire me fait du bien. Je me suis retrouvée dans ce que tu écris et je te dirai que si j’avais su …j’aurai certainement eu plus de retenues! Entreprendre c’est créer et c’est magique car on voit émerger nos propres projets. Quel est mon propre objectif ? c’est celui d’accompagner le pus de personnes à intégrer le Végétal dans leur quotidien pour plus de Bien-Etre à travers mon blog

    1. Merci Florence pour ton commentaire 🙂
      Très bel objectif!! Bravo <3
      A bientôt 😉

  2. Merci Jessica pour ta participation. Je me suis régalée avec ton article 🙂
    Et non, rien n’est jamais fini. Et oui, il faut sans cesse trouver de nouvelles idées pour rester au “top”.
    Tu connaîtras ma réponse très bientôt dans le livret 😉

    1. Merci à toi Sonia!! Hâte de voire le livret… 😉

Laisser un commentaire

Fermer le menu
Pour recevoir gratuitement le guide "pour enfin faire décoller votre rémunération ;)