La Vie Parfaite (d’entrepreneur): la réalisation de soi

La Vie Parfaite (d’entrepreneur): la réalisation de soi

 

Je participe a l’événement organisé par Adrien Vaysset sur “la réalisation de soi au travail”. Ce sujet m’a interpellée et a suscité en moi quelques questions. Et j’avoue que je ne m’étais jamais posée la question. 

Suis-je accomplie dans mon travail? Est-ce que vous l’êtes?

Pour ma part, et à cet instant, la réponse est clairement “oui”. Même si je dois procéder à certains ajustements, sans hésiter, je ne changerais de travail pour rien au monde. 

Mais alors, pourquoi moi? Et pourquoi pas tout le monde?

J’entends souvent et régulièrement les gens se plaindre de leur travail. Que ce soient des proches ou des connaissances, beaucoup sont lassés d’aller travailler!

Pour traiter le sujet et comprendre, je me suis auto-analysée. Et Sans prétention car ce n’est pas mon genre, j’espère que vous vous reconnaîtrez dans ce qui va suivre.

Aimeriez-vous, vous réaliser pleinement dans votre travail?

Alors, c’est parti! Comment et pourquoi j’en suis arrivée là?

1 – FAIRE PLAISIR OU SE FAIRE PLAISIR

      • La prise de conscience

Avant d’être entrepreneure, j’ai toujours été une employée de confiance, sur laquelle on peut compter, à tout moment et quoiqu’il arrive. Déjà à cette époque j’avais du caractère, mais pourtant, il m’est arrivée de subir mon travail sans rien dire.

Alors, j’ai voulu creuser un peu: pourquoi subir?

La plupart du temps, j’ai pris plaisir à travailler, mais j’avoue que certaines périodes ont été difficiles.

Dans mes activités professionnelles passées, j’ai connu des pics d’activité. Par exemple, il y avait des périodes ou je ne voyais pas le jour. Et je faisais beaucoup d’heures sup’. Par conséquent, j’étais sous tension et le stress s’accumulait.

Aussi, je peux  ajouter qu’à certains moments, je n’en pouvais plus.

Et puis, l’activité se stabilise à nouveau, l’énergie revient et ça repart! Sauf pour mon dernier emploi en tant que salariée, j’ai dit STOP!

Grâce à ma vie actuelle, je comprends pourquoi, j’ai eu des phases ou je n’étais plus accomplie dans mon travail. Et je crois que, en fait non, j’en suis persuadée, la réalisation de soi au travail commence avec le plaisir.

      • La clé du mystère: Passer avant les autres

Je me suis rendue compte que lorsque j’étais salariée, je travaillais pour “faire plaisir” à mes supérieurs. Même si mes tâches me plaisaient, avec le recul, je ne voulais pas décevoir.

Finalement, je voulais que ma hiérarchie soit pleinement satisfaite du travail que j’apportais à leur entreprise. Clairement, on peut appeler cela, le besoin de reconnaissance.

Bien faire les choses pour satisfaire les autres est néfaste pour soi même.

J’ai compris cela le jour ou un comportementaliste m’a dit, après une conversation professionnelle: “vous, vous êtes du pain béni pour vos employeurs”.

Evidemment que j’étais du pain béni, à cause de mon “sale” esprit de perfection par peur de décevoir. Finalement, je me suis pourrie Ma vie pour le bonheur des autres.

Ne faites pas la même erreur que moi, faites vous plaisir à VOUS avant de le faire pour les autres. Il faut faire les choses en fonction de vous. Pour résumer, vous devez vous écouter et être passionnés par ce que vous accomplissez. C’est ça votre première étape pour vous réaliser dans votre travail! Smile)

2 – ON A TOUJOURS LE CHOIX: Cap’ ou pas Cap’?

      • Etes-vous bloqués dans votre monde?

L’éducation que nous avons eue nous fait oublier que nous avons le choix. Enfant, et ce, dès l’école, on doit faire comme tout le monde. Personne ne nous apprend a être soi-même et surtout à assumer qui on est.

Il FAUT rentrer dans le moule.

Il FAUT s’adapter à ce monde dès notre plus jeune âge. Pour ceux qui sortent de la limite autorisée, c’est une punition, ceux qui s’affirment trop, punition aussi!

Par contre, les discrets et les sages, pas de sanction pour eux, il n’y a pas de débordement.

Attention, je ne veux pas critiquer le personnel enseignant, s’il y a bien un métier dans lequel je n’aurais pas pu me réaliser, c’est bien celui-là. (avec toute l’affection que j’ai pour nos chères petites têtes blondes Winking smile)

Tout n’est pas tout blanc ou tout noir, il faut oser la couleur!

J’ai opté pour la couleur de l’indépendance professionnelle. J’ai choisi de ne plus rentrer dans un moule qui ne me correspondait plus et j’ai créé mon entreprise.

      • Et si on pouvait créer son accomplissement professionnel!

Il y a “quelques” années, c’était en 2002 ou 2003 il me semble, j’ai beaucoup râlé après un de mes patrons (le tout premier patron). Dévouée corps et âme, pour ce premier boulot, j’en ai bavé et je n’avais plus suffisamment de temps pour faire la fête. (Vous savez, j’ai été jeune Smile with tongue out)

Bref, je me plaignais  pas mal c’est vrai.

Un jour, un cousin par alliance m’a dit: Sa vie, on se la créée, d’un air de dire que si je n’étais pas satisfaite c’était de ma faute. J’ai été vexée à un point que vous n’imaginez même pas!

Aujourd’hui, ça me fait sourire, parce qu’il avait raison.

Et j’ai fait le choix de ne plus être salariée, je me suis créée mon job. D’ailleurs, je l’explique dans mon article “Entrepreneur, moi, jamais“.

ça parait simple sur le papier, mais c’est là toute la difficulté. En fait, la réalisation de soi au travail dépend aussi de ce que vous souhaitez créer. Alors, vous devriez  lister vos envies, les transformer en objectifs et créer votre vie professionnelle!

3- LA RÉALISATION DE SOI AU TRAVAIL

      • Se connaitre

J’ai réellement estimé ce que je valais dans le monde du travail lorsque j’ai fait un bilan de compétence. Il a fallu que je liste toutes les tâches que je sais faire:

  • Ce que j’ai appris pendant mes études
  • Avec l’expérience professionnelle
  • Avec mes diplômes
  • Ma culture générale

Vraiment tout.

J’ai procédé de la même manière quand j’ai créé mon entreprise.

Par exemple, en faisant 2 colonnes et en classant dans l’une ce qui me passionnait et dans l’autre ce que j’aimais moins.

La réalisation de soi au travail commence avec ce que vous aimez faire, mais aussi ce que vous savez faire. Vous vous dites très certainement que vous n’avez pas besoin de faire une liste pour ça. Et bien faites-le quand même! En plus, je vous assure que vous allez être surpris de voir la quantité de choses que vous maîtrisez.

      • Se comprendre

Pour être épanoui et accompli dans son métier, je trouve qu’il faut savoir s’écouter.

Le savoir-faire, c’est une chose, mais le savoir-être en est une autre.

Le plus important est de comprendre que les 2 ne sont pas forcément compatibles.

Par exemple:  J’ai une formation initiale dans le commerce (savoir-faire). Mais, je suis plutôt réservée (savoir-être).

Par conséquent:

>>  Mon entreprise n’est pas une entreprise purement commerciale.

C’est logique vous ne trouvez pas? Alors, il faut vous comprendre, vous analyser et réfléchir à ce qui est fait pour vous. Surtout votre métier doit en grande partie vous correspondre pour ce vous êtes et pas uniquement pour ce que vous savez faire.

Ce que vous devez retenir

Pour vous réaliser dans votre travail, commencez par vous faire plaisir avant de faire plaisir aux autres.

N’oubliez jamais que vous avez toujours le choix de créer la vie professionnelle de vos rêves. Apprenez à vous connaitre, écoutez-vous pour comprendre qui vous êtes.

Cherchez votre bonheur en devenant acteur de votre vie.

Vous avez les clés, ne les perdez pas!

 

Cet article participe à l’événement inter-blogueurs “La réalisation de soi au travail”, organisé par le blog Technique Emploi.

Photographie By Bruce Mars

Partager l'article

Cet article a 2 commentaires

Laisser un commentaire

Fermer le menu
Pour recevoir gratuitement le guide "pour enfin faire décoller votre rémunération ;)